Ce site fonctionne avec des popup. Merci de désactiver vos bloqueurs durant votre visite.

LES COMPAGNONS DE L'OMBRE<BR> <BR>  Les services spéciaux français face à l'histoire 1940-1945
39.95 €

LES COMPAGNONS DE L'OMBRE

Les services spéciaux français face à l'histoire 1940-1945

x161 ()
Partager :

Sous la direction de N. Genet-Rouffiac et de Vladimir Trouplin. Ed. Histoire & Collections. 448 pages. Format 21,5 x 27,7 x 3,3 cm. Texte français. Très nombreuses illustrations, photos couleurs et N&B. Relié. Réf: 120099

Les Compagnons de l’ombre est né de la volonté commune de la DGSE et de l’Ordre de la Libération, à l’occasion des 80 ans de l’Appel du 18 juin, de rendre hommage aux cinquante membres des services spéciaux français qui perdirent la vie dans la lutte contre l’envahisseur nazi, et dont l’engagement et le sacrifice furent récompensés par l’attribution de la croix de la Libération.

Certaines figures sont déjà connues du grand public, à l’image de l’emblématique Pierre Brossolette ou du grand philosophe Jean Cavaillès, mais leur parcours est ici envisagé sous l’angle inédit de leur appartenance aux services secrets français, passés dans l’Histoire sous le nom de BCRA. D’autres figures, restées quasi inconnues, émergent enfin de l’ombre qui entoura le combat souterrain des « soutiers de la gloire », selon les termes de Brossolette.

On découvre avec ces cinquante Compagnons de la Libération des figures singulières : de Jacques Voyer qui ment sur son âge pour s’engager dans la France libre à Henri Drouilh, qui à plus de 50 ans, embarque pour des opérations aériennes clandestines au-dessus de la France occupée. De Pierre Briout, l’ajusteur devenu saboteur, à Roger Coquoin, directeur du laboratoire de chimie de Paris, de Georges Lamarque, un déçu du pétainisme, à Henri Labit, un des engagés de juin 1940, du colonel Gentil, ancien combattant des deux guerres mondiales issu de l’armée d’Armistice, à Albert Kohan ou Jan Doornik, qui, sans même être nés français, combattent pour les valeurs de la France. Tous, cependant, se ressemblent par leur volonté de combattre dans la clandestinité pour libérer la France, à l’image d’Honoré d’Estienne d’Orves qui préfère affronter l’indignité de la condamnation pour désertion plutôt que la honte du renoncement.

Les cinquante biographies de Compagnons sont regroupées en dix chapitres thématiques dont les introductions permettent de découvrir les relations entre les services du général de Gaulle à Londres et la Résistance en France, la naissance des métiers et des méthodes de l’action clandestine, tant sabotage, transmissions, opérations aériennes, que filières d’évasion, et l’émergence, aux côtés des services britanniques, MI6 et SOE, du modèle de service secret et spécial français dont la DGSE est l’héritière.

Les Compagnons de l’ombre repose sur l’exploitation de plus de 8  000 documents, souvent inédits, des archives françaises et britanniques et propose une riche iconographie (plus de 1 000 illustrations) issue des fonds du ministère des Armées et des musées de la Résistance, mais aussi des collections de la DGSE et de son Service Action.

ISBN: 9791038010611